Impressions de stage

publié le 6 mai 2024

Le chalet de Sturzelbronn, géré par les Amis de la nature des Vosges du Nord, se situe au centre du Parc Naturel des Vosges du Nord, classé « Réserve Mondiale de la Biosphère » par l’UNESCO. Ce chalet accueillait du 5 au 12 avril, les participants à la formation d’animateur de randonnée, niveau 2.

Plein la tête et plein les yeux !...

Bien accueillis par Alfred et Patricia, gardiens de ce joli chalet, stagiaires et formateurs font connaissance, vendredi 5 avril au soir, lors d’un premier dîner sympathique.

Dès le samedi matin, lever matinal (et il le restera !) : 8 h30 en salle. C’est parfois, en théorie, un casse-tête, mais après une bonne révision de nos connaissances en cartographie et des exercices en salle comme sur le terrain, sans boussole, tout s’éclaircit.

Dimanche : utilisation de la boussole comme rapporteur d’angle, recherche d’un point dans le cadre bleu des coordonnées U.T.M (merci petite équerre magique !). En route l’après-midi pour une bonne séance d’applications ! Suivant les coordonnées données par Jacky et Pierre, c’est à nous de trouver, sur la carte, les points demandés, puis de chercher en binôme un chemin : de jolis sentiers montants nous mènent vers de splendides rochers sculptés et dentelés en grès rose, parfois coiffés de sentinelles, ruines de châteaux médiévaux à la tour imposante. Venus des quatre coins de la France, c’est pour nous tous et toutes un véritable saut dans les temps géologiques et historiques !

Dans le Colorado vosgien

Peu à peu s’amorce la méthode par laquelle nous devrons préparer nos futures randonnées : un profil altimétrique à dessiner (d’après le tracé de la balade de la veille), provoque quelques récriminations !... Nul doute qu’il nous faudra mettre tous nos soins dans cet exercice, à notre retour, afin d’évaluer notre dénivelé positif, calculer nos kilomètres efforts et déterminer la durée de la rando que nous prévoirons :

Il est vrai qu’en Champagne, si ce n’est dans le vignoble aux coteaux raides ou bien dans les bois d’ Argonne et des Ardennes, nous nous baladons souvent en plaine…

Mais pas plein les bottes !...

Nous prenons désormais de plus en confiance en nous, car la recherche ou la découverte en binôme de blockhaus, stèles, source, rochers, ce mercredi ensoleillé, nous conforte dans nos automatismes : l’évaluation, individuelle que nous appréhendions en début de semaine, devient un jeu pour chacun.e le jour- même.

Jeudi, chasse aux balises !

La prière du stagiaire

Encore faudrait-il ne pas trop prendre d’assurance, penser à perforer sa fiche et ne pas zapper la dernière, se croyant déjà arrivé.e (je parle pour moi !).

Avec pédagogie et bienveillance, Pierre et Jacky nous auront appris à mieux nous orienter, mais aussi à évaluer ce qu’il nous reste personnellement à accomplir. Il nous faudra désormais élaborer une préparation de notre parcours plus rigoureuse qu’à l’accoutumée.

Ainsi pourrons-nous guider avec plus d’ assurance, sans faire courir de risques préjudiciables aux Amis de la Nature de notre région.

Nous nous projetons déjà vers le futur stage de niveau 3 !

Cette expérience aura été bénéfique aussi sur le plan humain : le talent généreux des cuisiniers et cuisinières de la petite troupe, le partage de bonnes spécialités régionales, la convivialité, la gentillesse, la bonne humeur et le sens de l’humour de beaucoup ont tissé des liens chaleureux voire amicaux.

Une belle et nouvelle immersion au sein des Amis de la Nature !

Nathalie Thiéry