Union touristique Les Amis de la nature - Fédération française

23ème congrès de l’Internationale des Amis de la nature

publié le 5 novembre 2017

Le 21 octobre dernier, les Amis de la nature néerlandais accueillaient, dans leur maison de Koos Vorrinkhaus, près d’Amsterdam, le 23ème congrès de l’IAN qui rassemblait des représentants d’organisations Amis de la nature du monde entier, sur le thème « Vivre la justice climatique ! Solidaires pour un bel avenir ».

C’est ainsi que les délégué.e.s de 14 fédérations se sont retrouvé.e.s pour définir le « programme de travail » pour les 3 années à venir. En préambule, Manfred Pils, le Président de l’Internationale des Amis de la Nature (IAN) a fait le constat que toutes les fédérations des pays industrialisés étaient en perte importante d’adhérent.e.s alors que les fédérations africaines, dont les activités sont centrées sur l’éducation et sur la protection de l’environnement, croissaient régulièrement.
Manfred Pils a rappelé combien les valeurs d’humanisme et de solidarité promues par les Amis de la Nature avaient leur place dans le monde actuel traversé par les turbulences liées aux changements climatiques et à la concurrence économique dominée par les pays industrialisés.

Sur proposition du Comité Directeur, le « programme de travail : Vivre la Justice Climatique ! Solidaires pour un bel avenir ! » a été voté à l’unanimité. Pour mémoire, le fonds pour le climat, d’une part, alimenté par des contributions financières volontaires pour soutenir, par exemple, des projets de reboisement en compensation des effets néfastes sur le climat de l’utilisation intensive de moyens de locomotion tels que les avions et véhicules automobiles et la participation au Paysage de l’Année Sénégal Gambie, d’autre part, sont des actions concrètes proposées aux adhérent.e.s amis de la nature pour soutenir ce programme de travail.

Outre la modification des statuts, qui a occupé une partie des débats de la journée, l’assemblée a voté une motion de soutien à la fédération italienne des Amis de la Nature pour son projet, en collaboration avec une association locale, de développement de tourisme culturel responsable et la création d’une maison amie de la nature en Bosnie Herzégovie, dans la région de Srebrenica.

Le Comité de Direction de l’IAN a sensibilisé les participants aux risques de disparition du Patrimoine Culturel Mondial de Saint Louis au Sénégal si des travaux ne sont pas entrepris rapidement. Les fédérations présentes se sont engagées à communiquer sur ce sujet et à alerter le public.

La fédération allemande a présenté une motion demandant à la commission européenne et au Parlement Européen de définir un cadre législatif pour que les multinationales cessent de tenter d’acquérir des brevets sur des aliments d’origine végétale ou animale. Toutes les fédérations se sont également engagées à faire pression sur leurs gouvernements respectifs.

Dernier point, la Fédération Espéranto Naturamikaro a été acceptée comme membre B (fédération reconnaissant une partie des valeurs et objectifs amis de la nature) des Amis de la Nature.

En conclusion, ce congrès s’est terminé avec la réélection de Manfred Pils (fédération autrichienne) au poste de président, de Urs Wüthrich-Pelloli (fédération suisse) au poste de trésorier, de Mamadou Mbodji (réseau africain), de Greet van Gool (fédération belge flamande), de Leonardo Baroncelli (fédération italienne) et de Petra Muller (fédération allemande) aux postes de Vice Présidente.e.s.