Amis de la nature - France

Un 33ème Congrès des Amis de la Nature prometteur

publié le 13 avril 2018

Du 30 mars au 2 avril 2018, le 33ème Congrès national a réuni des délégué-es venant de toute la France jusqu’au Pradet pour réfléchir ensemble à l’avenir de notre mouvement. Toutes les conditions d’accueil ont été réunies pour faire de cette réunion un moment propice aux échanges et à la réflexion.

Adopter un vocabulaire commun au monde associatif

Poursuivant l’objectif de dynamiser le mouvement et de le rendre compréhensible par des personnes non Amis de la Nature, il a été décidé d’adopter un vocabulaire commun à tout le monde associatif.
Le Comité National devient le Bureau National, le Comité Directeur, le Conseil d’administration, les sections deviennent des Associations Locales. Le fonctionnement démocratique de la fédération ne change pas, mais nous nous efforcerons d’adopter un vocabulaire plus proche de notre réalité et facilitant les échanges et les partenariats avec d’autres fédérations.

De jeunes Amis de la Nature au rendez-vous !

Outre les ateliers thématiques autour des activités, de la gestion des maison, de la communication et de l’environnement, les responsables de la fédération des Amis de la Nature avait donné la possibilité à de jeunes adhérent-es de donner leur point de vue. Ces dernier-es ont saisi la balle au bond en proposant des solutions concrètes pour favoriser le recrutement de jeunes et en proposant la candidature de l’un des leurs, Nicolas Quero-Rio, au sein du Bureau National (anciennement Comité National). Motivé-es et soutenu-es par de nombreuses associations locales (anciennement sections), ces jeunes mettent déjà tout en oeuvre pour organiser une rencontre afin de grossir leurs rangs et continuer la réfléxion !

Un 33ème Congrès enthousiasmant où les Amis de la Nature convergent tous et toutes vers un même objectif : ouvrir et redynamiser un mouvement qui porte des valeurs forte de solidarité et de tolérance ainsi qu’un objectif de vigilance sur tous les problèmes de l’environnement.