Contenu

A la veille de la Chaine humaine pour le Climat

publié le 30 novembre 2015

Des Amis de la Nature d’Allemagne, de France, d’Italie et du Sénégal se sont réunis le 28 novembre, pour échanger sur leurs fédérations respectives et réaffirmer ensemble l’absolue nécessité que des accords contraignants, stipulant des objectifs clairs, et surtout définissant des formes solidaires de financement et de transfert des technologies soient conclus lors de la COP 21.

Ils ont rappelé leurs demandes :
1) que la protection du climat soit renforcée et que des mesures contraignantes en matière d’émissions globales de gaz à effets de serre pour maintenir le réchauffement à moins de 2° Celsius soient prises. L’Union européenne doit être pilote et doit se libérer de sa dépendance aux énergies fossiles, source de conflits.

2) une transition énergétique et une transformation écologique dans tous les secteurs ayant des implications climatiques. Les efforts doivent porter sur l’efficacité énergétique, les économies d’énergie et les énergies renouvelables.

3) que la protection du climat soit équitable : il faut que les accords financiers et technologiques conclus avec les pays du sud afin d’atténuer les effets du changement climatique soient concrets. Ils doivent être consacrés dans le droit international et financés par des ressources autres que celles de la coopération au développement

4) que la protection du climat soit l’occasion de revoir nos modes de fonctionnement et nos comportements en matière de consommation et d’utilisation des énergies. C’est une nécessité et une chance pour un accord mondial et efficace pour une équité sociale et écologique.

Protéger le climat et exiger la justice climatique, c’est non seulement aider des populations à pouvoir s’adapter aux changements climatiques et à vivre dans leurs pays mais c’est aussi œuvrer à la prévention et à la résolution des conflits et leurs conséquences, parmi lesquels les exodes massifs de populations auxquels nous assistons actuellement. Une des conséquences dans nos pays européens est la montée des idées xénophobes et racistes qui menacent nos démocraties : protéger le climat, c’est donc œuvrer pour la justice et pour la paix.