Contenu

« Dieselgate » : les ONG pressent l’Europe d’intervenir

publié le 11 novembre 2015 (modifié le 14 novembre 2015)

Dans une lettre ouverte aux présidents de la Commission Européenne, du Conseil Européen et du Parlement Européen, de nombreuses ONG dont l’IAN demandent à l’Union européenne de lutter contre la pollution de l’air et le comportement frauduleux de constructeurs automobiles.

Parmi les associations nationales qui se sont jointes à cette demande, citons la FFUTAN, le NIVON (Amis de la nature néerlandais) et les Amis de la nature de Grèce.

45 organisations, dont l’Internationale des Amis de la nature ont signé une lettre ouverte au président du Conseil européen, Donald Tusk, au président de la Commission Jean-Claude Juncker et au président du Parlement européen, Martin Schulz, du fait que Volkswagen - et très probablement d’autres entreprises - ont intentionnellement déformé et manipulé les données pour respecter les normes mises en place pour protéger notre santé et l’environnement.

La lettre a été envoyée aux trois présidents de l’Union Européenne et à la presse le 9 Novembre 2015.

Dans la lettre, les ONG appellent les institutions de l’Union Européenne et les gouvernements nationaux à répondre à ce scandale immédiatement par :

  • une enquête au niveau de l’UE immédiate, indépendante et transparente,
  • l’instauration d’un contrôle de l’UE dans le processus d’homologation de tous les véhicules à moteur,
  • le renforcement de l’application de la législation environnementale au niveau de l’UE et des États membres,
  • la suspension des entreprises frauduleuses du registre des lobbyistes de l’UE jusqu’à ce qu’il ait été démontré qu’elles se conforment à la législation de l’UE.