Contenu

Vers un accord international pour la Haute Mer

publié le 2 février 2015

En 2013, de nombreuses personnalités et ONG se mobilisaient et sensibilisaient l’opinion publique en signant l’« Appel de Paris pour la Haute Mer ».

Elles appelaient à ce que la haute mer soit gérée dans l’intérêt général, comme un « bien commun de l’humanité ».

Presque deux ans plus tard, suite à d’intenses négociations aux Nations Unies qui se sont achevées tard dans la nuit du vendredi 23 janvier, les pays membres ont réussi à trouver un accord pour un instrument juridique de gestion de la biodiversité en Haute Mer !

Une étape historique pour la protection de l’océan a été franchie par les Etats membres.

Maintenant le processus continue à l’ONU avec la rédaction d’un traité international contraignant qui viendra combler le vide juridique laissé jusqu’à présent autour de la biodiversité en Haute Mer, sans aucune gestion ni protection. Néanmoins ... les Etats ne se sont imposés aucune échéance !