Contenu

Le rêve de la liberté

publié le 28 octobre 2014

Dans le cadre du Paysage de l’Année, quelques ami(e)s de la nature allemands et français se sont rencontrés au Chalet Loisirs à Strasbourg et ont affronté ensemble les souvenirs des deux guerres mondiales présents dans cette région alsacienne.

C’est ainsi qu’ils ont visité le site du Vieil Armand (Hartmanswillerkopf – HWK) qui domine le sud de la plaine d’Alsace et a fait l’objet d’attaques et contre-attaques de fin 1914 au début 1916, pour devenir ensuite, jusqu’à la fin de la guerre, la ligne de front de deux armées se faisant face à quelques mètres de distance.

Ils se sont ensuite rendus au camp de concentration du Struthof, vestige de la deuxième guerre mondiale en Alsace. Construit d’abord par et pour des prisonniers politiques allemands, il est devenu le lieu d’enfermement et d’extermination d’opposants au régime nazi, de résistants et de personnes catalogués par les nazis comme devant être éliminés (juifs, homosexuels….par exemple).

Un moment fort fut aussi la visite de Strasbourg et la découverte du monument aux morts, représentant « la mère Alsace » portant ses deux enfants morts à la guerre, un français et un allemand, qui témoigne du passé douloureux de cette ville.

« Tant d’intelligence mise au service de tant d’horreurs ! » « Tous ces soldats sont-ils morts pour la patrie ou pour des intérêts financiers ? » « Il est important que l’on puisse faire ces visites ensemble et que l’on puisse en parler dans la famille ami de la nature » sont quelques-unes des réflexions émises par les participants qui sont repartis convaincus de l’absolue nécessité de toujours rester vigilants face aux idées extrémistes et de lutter et de s’unir pour défendre la paix.