Vélos dans les trains : les organisations de promotion du vélo écrivent à la ministre des Transports

publié le 12 mai 2018

Neuf organisations de promotion du vélo ont écrit le 5 mai 2018 à Elisabeth Borne, ministre des transports et de la mobilité, pour lui exprimer leur conviction que l’emport des vélos dans les trains est “constitutive de la nouvelle politique de la mobilité à laquelle vous êtes attachée” et lui demander de le prendre en compte dans son action.

Elles lui demandent son soutien :

  • au Conseil européen pour l’amendement [1] présenté par l’ensemble des fédérations de promotion du vélo (ci-dessous) demandant l’octroi dans chaque train d’un minimum de places pour des vélos non démontés, en proportion du nombre de places voyageurs offertes,
  • en même temps, pour faire à cet amendement une place dans la future loi sur la mobilité,
  • d’exercer son pouvoir de tutelle pour que la SNCF revienne sur sa décision de supprimer l’offre Train + vélo sur des trains équipés pour accueillir des vélos.

Les organisations qui ont écrit à Elisabeth Borne :
Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports - Fédération Française de Cyclotourisme - France Nature Environnement - Amis de la Nature France - Association Française pour le développement des Véloroutes et Voies Vertes - CycloCamping International - CyclotransEurope - Vélorution – Oui au Train de Nuit


[1*Amendement proposé par les fédérations françaises de promotion du vélo pour le règlement européen des droits des voyageurs ferroviaires :
Les voyageurs sont autorisés à prendre leur bicyclette non démontée dans le train moyennant un paiement raisonnable éventuellement. Tout matériel roulant ferroviaire neuf ou remis à neuf doit comporter un espace réservé au transport de bicyclettes non démontées. Le nombre de places à vélo doit correspondre à au moins 1,5 % de la capacité totale du transport de passagers, avec un minimum de 4 places par train. Les entreprises ferroviaires, les vendeurs de billets, les voyagistes et, le cas échéant, les gestionnaires des gares devraient informer les voyageurs des conditions de transport de bicyclettes pour tous les services conformément au règlement (UE) n° 454/2011.